Patrick Marnham

Diego Rivera. Le Rêveur
éveillé. Biographie

Diego Rivera. Le Rêveur éveillé. Biographie

On a dit de Diego Rivera, peintre symbole de la nation mexicaine, qu'il était le plus grand peintre muraliste que le monde ait connu depuis la Renaissance. C'est évident. Qu'il avait subi, pendant les longues années passées en France et en Espagne, des influences trop disparates (du Greco à Braque, de Cézanne à Vlaminck, et des cubistes en général). C'est vrai aussi.


Mais quand Rivera rentre au Mexique en 1921, en pleine période post-révolutionnaire - Zapata est tué deux ans avant, Pancho Villa deux ans plus tard -, c'est un incomparable créateur, aiguillonné par un voyage au Yucatàn, qui entreprend l'ensemble des fresques qui vont décorer la toute nouvelle école préparatoire de Mexico.


La légende est lancée : celle du muraliste génial qui va couvrir de fresques, avec ses amis Siqueiros et Orozco, nombre de monuments publics; celle du communiste encombrant, invité officiel de Staline à Moscou pour célébrer le dixième anniversaire de la révolution d'Octobre avant d'être expulsé d'Union soviétique l'année suivante; celle de l'homme à femmes, vivant intensément sa violente passion pour Frida Kahlo ou d'innombrables liaisons plus éphémères, avec Tina Modotti notamment, qu'il avait engagée pour photographier ses fresques.


Cet homme turbulent, incontrôlable, connaîtra l'apogée de sa gloire et l'amertume de la défaite en 1933, à New York, où il était invité, en grande pompe, à réaliser une fresque monumentale au Rockefeller Center. Sa fresque, qui mettait en opposition capitalisme et maixisme, à peine achevée, provoqua la colère des Rockefeller qui la firent détruire purement et simplement.


Il n’y avait pas eu de biographie de rivera depuis plus de quarante ans. C’est dire l’intérêt exceptionnel du travail (en fait une véritable enquête) de Patrick Marnham, auteur de livres de voyages et de biographies, qui nous restitue ici la formidable existence, toute de cahots et d’enthousiasmes, de celui qu’on a appelé le « Pablo Picasso des Amériques ».

format

Papier

pagination

400 pages

date de parution

09/03/2000

isbn

9782020376099

prix

22.5 €

disponibilité

Papier